Retour à toute l'actualité

Mutations economiques

La création d’entreprises : un moyen à la disposition des pouvoirs publics et des entreprises pour faire face à la fermeture de sites ou à des restructurations industrielles.

OPERATIONS DE REVITALISATION. La fermeture partielle ou totale d’une entreprise ou d’un établissement industriel est toujours vécue comme un drame, par les licenciements qui font l’objet d’un plan social appelé « plan de sauvegarde de l’emploi – PSE et l’impact que cela représente pour l’économie locale. Pour un mouvement tel que France Initiative, acteur majeur du développement économique local, les plateformes ont un rôle à jouer dans ce type de situations pour contribuer à la redynamisation du territoire par le soutien à la création, la reprise et le développement d’entreprises.
Les plateformes France Initiative peuvent intervenir en réalité de deux façons :
– le plus souvent, en participant à la création d’emplois sur le territoire concerné, dans le cadre des opérations de revitalisation économique. Les entreprises de plus de 1000 salariés à l’échelle européenne qui procèdent à un licenciement collectif important sont en effet tenues de contribuer à la création d’activités et au développement des emplois, et d’atténuer ainsi les effets du licenciement. Ce sont les préfets qui assurent la mise en œuvre de ces obligations. Pour les autres entreprises (de plus de 50 salariés), il n’y a pas d’obligation mais le préfet intervient dans la mise en œuvre d’actions de revitalisation et recherche avec l’entreprise concernée des modalités de participation à ces actions. Dans tous les cas, les plateformes France Initiative peuvent être un acteur majeur de ces mutations.
– plus rarement, en aidant directement les salariés licenciés à l’occasion de ces fermetures et qui souhaitent créer leur entreprise. Cela a été le cas, par exemple, lors de la fermeture de site Moulinex, avec l’intervention d’une plateforme France Initiative, Calvados Création.