Retour à toute l'actualité

Service à la personne

Initiative Martinique et les plateformes jouent un rôle pour faciliter l’émergence des nouvelles entreprises de service à la personne et participer à la structuration du marché.

Natalité élevée, travail massif des femmes, vieillissement : autant de tendances de fond qui expliquent le besoin croissant de recourir à des tiers pour l’entretien de la maison, l’assistance des personnes âgées, la garde des enfants. Mais ce ne sont pas les seuls besoins qui justifient le développement des services à la personne : l’assistance informatique, les cours de soutien scolaire ou l’entretien des jardins et des résidences secondaires font aussi partie des besoins émergents. Dans un secteur où les associations continuent de se développer, la grande nouveauté réside dans la montée en puissance des entreprises de services à la personne, à qui la loi Borloo du 26 juillet 2005 a donné un coup d’accélérateur

Outre des choix spécifiques et délicats que le créateur doit opérer, qui sont directement liés à la réglementation du secteur (agrément, intérêt des enseignes…), la création d’une entreprise de services à la personne fait appel à des compétences qui ne sont pas nécessairement acquises, même quand on a été salarié dans ce secteur : gestion, organisation, ressources humaines, commercialisation. Ces entreprises peuvent souvent connaître des croissances rapides et des créations d’emplois qui vont de pair. Enfin, si le marché est porteur, les marges sont réduites. Toutes ces caractéristiques obligent les créateurs à être très bien accompagnés. D’où l’effort fait par France Initiative pour bien outiller les plateformes du mouvement et leur permettre de remplir leur rôle avec la plus grande efficacité.