Retour à toute l'actualité

Le parrainage, une aventure humaine au bénéfice non négligeable

Ancien directeur d'un Centre de Profits , Gilbert GARNIER accompagne depuis un an  Eric MONDESIR,  jeune chef d'entreprise dynamique, oeuvrant dans l'ingénierie du patrimoine. Une belle aventure humaine au bénéficie non négligeable. 

 

La rencontre avec Initiative Martinique?

 

Eric Mondesir :

 « En 2007, au moment de la création de mon entreprise Antarès Finances, j’ai sollicité Initiative Martinique pour l’acquisition d’un logiciel. J’ai ensuite été accompagné et j’ai bénéficié de différentes formations pour jeunes chefs d’entreprises. J’ai également pu participer à de nombreuses conférences organisées par la plateforme, qui ont contribué à renforcer mes connaissances sur l’entreprise. En 2011, accompagné d’un associé, Mme Hadda BOULASHA, j’ai à nouveau fait appel à Initiative Martinique pour la création de ma deuxième structure Antarès Finances Partenaires. Petite nouveauté pour nous à ce moment-là : la notion de Parrainage. Une aide qui est tombée fort à propos. »

 

Gilbert Garnier :

« Suite à la manifestation organisée en novembre 2012 par Initiative Martinique et l’appel à candidature lancée par la plateforme pour la recherche de nouveaux parrains, j’ai décidé de rejoindre le club des parrains et de mettre mes compétences et mon expérience au service des jeunes entrepreneurs. »

 

La rencontre parrain-jeune chef d’entreprise ?

 

Eric Mondesir :

J’ai rencontré mon parrain Gilbert, lors de la soirée de speed-dating du parrainage, organisée en septembre 2013 par Initiative Martinique. Suite à ce premier contact, nous avons eu différentes rencontres, et de là avons décidé de travailler ensemble. Après un an, de collaboration avec notre parrain, son regard extérieur est rassurant et nous  a conduits (mon associée et moi-même) à affiner nos stratégies et positionnements. Aujourd’hui, grâce à ses conseils, nous avons changé de local d’exploitation et même pu créer un emploi. La démarche a portée des fruits… »

 

Gilbert Garnier :

Il est important de redonner ce que j’ai pu avoir avec autant d’aisance. Le monde a changé, il faut s’adapter à ce nouvel ordre et utiliser les compétences qui sont à disposition. Le parrain fait partie de celle-ci.

Je parraine actuellement deux jeunes chefs d’entreprise qui sont issus de milieux professionnels totalement différents, mais sont tous les deux en voie de développement avec une embauche de part et d’autre.  J’interviens toujours à la demande et je  veille au moral des troupes en prêtant une oreille attentive aux idées. Je mobilise le réseau des parrains lorsque j’ai besoin d’une compétence particulière que je ne maitrise pas. Les jeunes chefs d’entreprises sont souvent esseulés. Savoir qu’ils peuvent compter sur nos conseils et nos compétences est rassurant pour eux. Savoir que nous avons un véritable réseau multi-compétences est rassurant pour nous ! 

 

Share Button